La couleur de l’argent

Sofsof blanchit de l'argent

 

Ah, si j’étais riche !, pense Sofsof !

De l’argent sans odeur, des comptes avec des apothicaires qui deviendraient de bons amis. Vivent les espèces qui trébucheraient et sonneraient dans sa machine à laver car blanchir de l’argent, c’est tout de même plus propre que de se faire graisser la patte !

Partagez !

Laisser un commentaire